L’idée de base de KISS Launcher peut faire peur : “rendre tout accessible via une recherche”. Pourquoi ? Parce que ce je ne pense pas qu’un ordiphone soit pratique pour taper des mots clés. Alors pourquoi vous parler de cet écran d’accueil ?

Tout simplement parce que le résultat de ce projet open source est d’une simplicité redoutable.

Un écran d’accueil ?

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un “écran d’accueil” (ou aussi connu sous l’anglicisme “launcher”) ? C’est l’application qui s’affiche quand vous appuyez sur le bouton “Accueil” (ou “Home”) sur votre ordiphone Android et qui permet de choisir quelle application démarrer. Autant dire que c’est l’application centrale de votre périphérique mobile.

KISS Launcher

Fonctionnalités

Étant sous /e/, je cherchais un écran d’accueil un peu plus pratique que celui installé par défaut1 et open source. Je ne demandais aucune fonctionnalité particulière mis à part le respect des données personnelles2.

Après avoir hésité entre les plus connus tels que Open Launcher et Lawnchair, je me suis dis que j’allais donner sa chance à un petit extra-terrestre : KISS Launcher.

La promesse de cette application est d’offrir un lanceur d’application incroyablement rapide et utilisant très peu de mémoire.

L’approche étant tellement différente des écrans d’accueil classiques, que la prise en main n’est pas aisée. Un petit tour rapide sur la documentation et la FAQ permet de se rendre compte des possibilités.

Au delà des aspects de simplicité et performance de l’application, l’idée principale est de proposer :

  • Une recherche rapide d’applications et contacts
  • Une barre de favoris
  • Un historique des applications et contacts récemment utilisés

Il est également possible de mettre des libellés3 sur les applications et les surnoms des contacts est supporté. Ce qui permet d’obtenir des accès encore plus rapides aux applications et contacts.

Personnalisation

Il y a des tonnes de paramètres pour personnaliser l’affichage mais à noter :

Voici un aperçu de mon écran avec KISS Launcher :

Conclusion

Ce que j’ai aimé avec KISS Launcher, c’est qu’au final il est très proche de l’application que j’avais créé il y a fort longtemps : OneLauncher. Il est donc possible d’accéder aux applications ou contacts récemment utilisés très rapidement (en 1 ou 2 clics)4.

Mis à part 2 blocages des favoris de type PWA5, l’application est très stable. Le seul bug vraiment gênant est que les appels entrants n’apparaissent pas dans l’historique.

Bien entendu, KISS Launcher est disponible sur F-droid et vous pouvez suivre KISSLauncher ou son auteur Neamar6 sur Twitter.

  1. BlissLauncher qui semble plus adapté pour monsieur tout le monde mais qui se révèle rapidement frustrant.
  2. Toute demande d’accès au réseau était donc éliminatoire.
  3. Appelés “étiquettes” dans dans l’application.
  4. Pour atteindre la perfection, il faudrait que l’application puisque proposer un historique qui dépend du jour de la semaine et de l’heure de la journée; et ce sur une période plus longue que les 36 heures par défaut.
  5. Si vous rencontrez ce problème, videz les favoris et recréez les.
  6. https://neamar.fr/