A la première utilisation, l’agrégateur de flux RSS de Google rebute plus d’une personne. Pourtant il semble qu’avec du recul, cet outil se révèle extrêment pratique.

La découverte

Découvert grâce au billet de Da Bourz, j’ai aussitôt testé Google Reader. Mes premières impressions n’ont pas été très positives :

  • Pas d’arborescence des flux RSS.
  • Seulement 10 sujets par page.
  • Interface peu intuitive et pas très ergonomique.

Pour résumer, Google Reader ne ressemble à aucun lecteur ou agrégateur de flux RSS[1] et se révèle peu pratique… :-/

A l’utilisation

Malgré un mauvais départ, Laurent Simon a souhaité aller plus loin. En effet, Google copie rarement un service et propose souvent une alternative originale et intéressante. C’est ainsi qu’il partage son retour d’expérience plutôt positif avec Google Reader. Et s’il a eu les mêmes impressions mitigées lors de la prise en main, il dresse un bilan très prometteur pour cet outil. Il semble qu’après une période d’appentissage, la fonction de tri par pertinance se révèle d’une efficacité exceptionnelle, voir arrogante en vue des résultats obtenus !

Ainsi, sur les conseils de Laurent Simon, je pense persister avec Google Reader tout en vérifiant dans My Google que je ne passe pas à côté de sujet intéressant. 😉

Quelques réserves tout de même :

  • La curiosité et l’ouverture d’esprit risque-t-elle de disparaître avec un tel outil ? Car s’il sélectionne seulement les sujets suseptibles d’intéresser l’utilisateur, il est alors peu probable de tomber par hasard sur un nouveau sujet intéressant qui n’a rien a voir avec ses propres centres d’intérêts[2].
  • Les nouveaux sujets ne semblent pas apparaitre en temps réel. Ni même après une demande de mise à jour. 🙁
  • Contrairement à Gmail, Google Reader mérite son sigle beta. En effet, l’interface a quelques comportements étranges. De plus il est impossible de marquer des sujets comme non lus. Et la liste des labels ne contient que l’élément All alors qu’une recherche par un label existant retourne bien tous les sujets concernés. :-/

Bilan

La nouvelle approche proposée par Google Reader semble faire gagner du temps lors de la consultation des fils RSS. Et c’est bien ce que l’on demande à une telle application ! Une faire à suivre…

Notes

[1] Lecteur récent des flux RSS, j’ai commencé avec les marques-pages dynamiques de Firefox, puis je suis passé à My Google. J’utilise également des pages personnelles dans la même veine que My Google.

[2] Il faut savoir ce que l’on veut !