Encore une fois, j’ai pu suivre l’événement (le plus grand ?) pour les développeurs français : Devoxx France.

26030252294_a8e9324a12_z

Voici les conférences auxquelles j’ai pu assister :

Étrangement, j’ai inconsciemment évité les sessions sur Docker ! Autant dire que le niveau du sujets proposés était élevé et les choix pas simples… Cette année, j’ai suivi pas mal de sessions autour :

  • des APIs Web : sujet qui me passionne le plus actuellement
  • du Java : sessions de rattrapage ou manque ?
  • de l’architecture : il faut toujours regarder ce qui se fait ailleurs
  • du DevOps : un autre sujet sur lequel je n’arrive pas à consacrer autant de temps que je ne le souhaiterais

Au niveau logistique, le plan sur le badge est un super idée, l’application mobile est pas mal (même l’ergonomie peut être améliorée) et il n’est plus nécessaire de courir après les salles.

Du côté du déjeuner, la solution est bien meilleure que l’année précédente : petit sac (pour éviter les bouchons d’un buffet) de couleur (pour choisir viande/poisson/végétarien) mis en évidence en hauteur. Il était possible de manger dans les salles (sauf l’amphithéâtre). Cela permettait donc de suivre les quickies et manger ! Certains n’ont pas eu de déjeuner. A priori, des gourmands ne savaient pas que l’on était limité à un sac par personne ? :-/

L’événement avait une saveur particulière pour moi cette année. En effet, c’était la première fois que je présentais un sujet. Après avoir reçu pendant 3 années consécutives, je souhaitais partager. J’ai tout d’abord été agréablement surpris d’avoir été retenu. Le sujet que j’ai proposé traitait essentiellement de documentation. Autant dire que ce n’est pas ce qui passionne le plus les développeurs…
La préparation a été une très bonne expérience. Ce n’est pas la première fois que je présente des sujets mais on n’a encore moins envie de se rater lors d’un événement de cette ampleur. Le format Tools-in-Action a été plus rude pour moi qu’une présentation théorique de 1 ou 2 heures. En effet, le timing plus serré et les démonstrations obligent à maitriser parfaitement l’exécution et ne donne pas le droit à l’erreur dans la gestion du temps. Le plus difficile a été de faire des choix pour couper du contenu afin de rentrer dans les 25 minutes réservées à la présentation.
La préparation m’a permis de rencontrer plein de personnes, découvrir à 1 semaine de la conférence que Google image propose les images non libre des droits, me faire coacher par un collègue, d’apprendre à optimiser et sécuriser l’exécution d’une démonstration, et pleins d’autres choses…
C’était vraiment une expérience très enrichissante. Je sais que je peux encore m’améliorer mais j’espère que le fond et la forme auront plu.
En espérant avoir la chance de pouvoir réitérer l’expérience l’année prochaine !

Chaque année, événement s’améliore ! Un grand bravo aux organisateurs, à l’équipe, aux sponsors, aux hôtes, aux speakers et aux participants !