Le 17 décembre dernier, le W3C a annoncé la finalisation de HTML 5 et Canvas 2D. Même si la version finale ne sera validée qu’en 2014, nous connaissons maintenant l’ensemble des fonctionnalités et le comportement attendu au sein des navigateurs. Qu’est-ce que cela implique ? Et bien, il est maintenant possible de développer une application en HTML 5 sans craindre un changement de périmètre de la part du consortium qui gère cette spécification.

Notez que cette finalisation n’est qu’une étape puisque dans un même temps le W3C a initié le brouillon des spécifications de HTML 5.1 ainsi que de Canvas 2D, Level 2.

Même si la standardisation de technologies telles que le HTML est nécessaire, on peut se poser la question de leur pertinence dans leurs formes (enfin du processus de production) actuelles. En effet, cette finalisation n’apporte rien de concret dans la pratique puisque la plupart des navigateurs implémentent déjà HTML 5 voir mêmes les fonctionnalités qui seront définies dans la version 5.1. De fait, il existe également des applications qui exploitent depuis un moment ces fonctionnalités. La standardisation du W3C a un air de constat ou d’état de l’art. Ne faudrait-il pas un organisme plus réactif piloté par les acteurs du marché qui donnerait les lignes directrices à suivre ? C’est un peu dans cet esprit de réaction face à la lenteur du W3C qu’a été créé le WHATWG.

Dans tous les cas, je ne peux que vous dire : à vos butineurs !