Afin d’améliorer l’ergonomie de MS Office 2007, la compagnie a mis en place le mouse-tracking sur sa version 2003.

Présenté dernièrement, le mouse-tracking permet de mieux comprendre comment l’utilisateur utilise une interface. Ceci permet aux concepteurs d’interface d’améliorer l’ergonomie de leurs applications.

Vincent Maurin nous apprend que la société Microsoft a mis en place cette technique sur la version 2003 de leur Office[1]. Ceci leur a permis de collecter des données sur près de 1,3 milliard de sessions MS Office 2003 et environ 350 millions de cliques dans les barres d’outils de MS Word !

Ces données ont permis de connaître :

  • les barres outils ajoutées ou enlevées
  • les raccourcis claviers les plus utilisés
  • le nombre de dossier utilisés dans MS Outlook
  • la taille des fenêtres
  • pleins d’autres informations essentielles

Ces informations ont été rendues disponible par Jensen Harris.

Notes

[1] Moyennant l’accord de chaque utilisateur (cet accord est-il valable pour une installation ou un utilisateur ?).