Il est très difficile de trouver une JVM pour Pocket PC. Et trouver une machine virtuelle libre se révèle être une mission impossible. Pourtant depuis quelques temps, une solution totalement libre existe pour les appareils mobiles.

Sun propose des JVMs pour les PCs de bureau ou pour les serveurs mais pas pour les appareils mobiles[1]. Dan Fitton et Rod Montrose ont listé toutes les JVMs disponibles. Parmis ces implémentations, beaucoup sont payantes ou gratuites mais non libres. De plus, certaines d’entre-elles obligent de passer par une phase de compilation dans un bytecode propriétaire.

Sans être un intégriste du libre, les solutions jusqu’alors possibles n’étaient pas viables. Surtout si l’on souhaite distribuer une application à destination des particuliers.

Heureusement, depuis le 16 avril 2005 une implémentation libre existe et s’appelle Mysaifu JVM. Distribuée sous GNU Public License Version 2, elle a pour objectif de respecter les spécifications J2SE et non J2ME en se basant sur :

La machine virtuelle Java Mysaifu permet de lancer une application via une interface graphique ou bien en ligne de commande. Toutes les bibliothèques de base ne sont pas encore supportées puisque GNU Classpath ne les implémente pas encore toutes.

Un très bon travail à suivre de très près. En effet, même s’il n’existe pas encore de version finale, des mises à jour sont régulièrement publiées.