3 ans. Mon Nexus 5 aura tenu 3 ans. C’est vrai que j’avais pris le parti de l’utiliser nu sans aucune protection : pas de coque, pas de filtre écran et pas de pouch. Et même si de nombreux Nexus 5 rencontrent des comportements erratiques avec leur batterie depuis novembre dernier (obsolescence programmée ?), je pense que Pokémon GO a précipité sa fin (écran cassé et batterie instable). La bonne nouvelle, c’est que cela m’a permis de me désintoxiquer de ce jeu !

Ce Nexus 5 aura été mon second meilleur smartphone après le HTC Hero. Il est temps de passer à un autre téléphone !

Mais quel modèle prendre maintenant ? Si Android 7.0 Nougat était disponible pour le Nexus 5, j’en aurais peut-être cherché un d’occasion. Les Nexus qui ont suivi sont trop gros, trop chers. Je ne parle même pas des Pixels. Je fais donc une croix sur les Google Phone et leurs ROMs stock très régulièrement mises à jour. Arf !

Difficile de trouver un successeur aux Nexus de moyenne gamme. Jusqu’à ce que je tombe très récemment sur un OVNI : le NextBit Robin.

Sa particularité ? Il a un design atypique et c’est un Cloud Phone. Cloud Phone ? 🙂 Pour faire court, il a 32 Go de stockage interne et 100 Go de stockage dans le Cloud. En fonction de l’utilisation des applications et des média, il est capable de basculer automatiquement ces derniers du téléphone au Cloud et inversement. Autant dire tout de suite que ce n’est pas pour sa killer feature que je l’ai choisi puisque ce sera sûrement la première chose que je désactiverai mais il a des caractéristiques proches du Nexus 5, une interface Android très peu retouchée et devrait bientôt tourner officiellement sur Nougat. De plus, il ne ressemble à aucun autre smartphone. A noter qu’il a été conçu par 2 anciens de Google et un ancien de chez HTC.

Disponible dans sa version Midnight (noir) ou Mint (vert) chez Amazon à seulement 180€, il était difficile de résister à la tentation.

La suite très bientôt !