Ma bonne résolution du précédent compte-rendu du JUG n’a pas tenu longtemps puisque j’ai attendu un mois pour faire le compte-rendu du JUG. 🙁

J’ai titré un “air de déjà vu” car ça faisait longtemps qu’une réunion n’avait pas autant débordée dans le temps. Ça doit remonter à la première réunion. 😉

Lors de cette soirée, un seul et unique thème a été présenté par Dimitri Baeli et Nicolas Giard. Ils nous ont présenté Scrum, une méthode agile pour la gestion de projet. Au début de la présentation, quatre cobayes sont choisis pour réaliser une mise en pratique.

L’esprit agile

La méthode Scrum est venue d’un constat : il y a trop d’échec en développement.  De plus, le besoin évolue sur un projet d’un an ou plus. Afin de contrer ces effets, quatre valeurs ont été définies :

  • Interaction avec les personnes != process, outils
  • Produit opérationnel != documentations
  • Collaboration avec le client != négociation de contrat
  • Réactivité face au changement != suivi d’un plan

Scrum en cinq minutes (ou plus)

  • Une méthode agile
  • Un logiciel qui fonctionne à chaque sprint
  • Le métier défini les priorités : l’équipe s’organise elle-même
  • A la fin d’un sprint, tout le monde regarde le produit et dit s’il faut réitérer

Les rôles

  • Product owner : représentant du client
  • Scrum master : représentant le management du projet (un facilitateur)
  • L’équipe : cinq à dix personnes ayant tous les rôles qui ne change pas pendant un sprint

Meetings

  • Planification de sprint
  • Scrum quotidien
  • Revue de sprint
  • Rétrospective

Artefacts

  • Product backlog
  • Sprint backlog
  • Burndown chart

Cette méthode est intéressante. Elle met l’accent sur le besoin client. En revanche, la notion de planning ou de budget est complétement occultée. Ma remarque est peut-être provocatrice mais pas totalement sans fondement car cette approche doit être difficile à faire accepter au management ou au client :

  • Comment donner une vision sur l’occupation des charges quand il n’y a pas de planning ?
  • Comment le client peut-il savoir si son budget correspond à son besoin et s’il sera maitrisé ?

Il a y énormément de chose à dire sur le sujet. J’espère au moins avoir titillé votre curiosité. 😀