C’est avec un énorme retard que je voulais vous présenter la troisième réunion du NormandyJUG qui a eu lieu au mois d’octobre. :-/

Cette réunion a eu lieu dans un nouvel endroit. En effet, l’eXia/CESI nous a accueilli au sein de leurs locaux. Cette soirée proposait un unique programme : les outils de construction. Trois outils étaient présentés lors de cette session :

  • Maven par Arnaud Héritier
  • Ivy par Xavier Hanin (initialement mais il s’est excusé)
  • Easy Ant par Jean Louis Boudart
  • Gradle par Grégory Boissinot

Que faut-il retenir de ce comparatif ?

“Le produit du code source (ici il faut entendre les binaires) est tout aussi important que le code source lui-même !”

Maven reste sûrement l’outil le plus mature et le plus complet. Le projet a su tirer partie des erreurs faites lors de sa première version. De plus, la communauté des utilisateurs étant plutôt conséquente, le retour d’expérience est non négligeable.

Easy Ant propose une solution entre Ant et Maven. Il permet de faire à peu près la même chose que Maven mais avec la souplesse de Ant. Effectivement, Maven imposse un cadre qui peut parfois être frustrant. Cependant, c’est aussi sa force. Je pense que Easy Ant est plus à destination des tous petits projets car plus rapide et moins lourd à mettre en place.

Quant à Gradle, il est a réserver pour le moment pour les expérimentations. En effet, il n’est pas encore mature. Il a pour objectif de réunir les bonnes pratiques de construction à la Maven et la gestion de dépendance à la Ivy. L’un de ses avantages est de pouvoir être utilisé en tant qu’application autonome (contrairement à Maven).

Tout ça pour dire que c’est à vous de faire votre marché parmi ces outils. Je pense que Maven est un cran au dessus à partir du moment où l’on est près à accepter ses contraintes et l’investissement pour sa mise en place. 😉